Dans une récente étude menée par le groupe Randstad et l’institut Faber Novel, un nouveau concept apparaît : « Candidate centric ».

Il désigne le fait pour une entreprise de placer son candidat au centre et de lui fournir la meilleure expérience pour 1/ le recruter 2/ le fidéliser.

On passe ainsi d’un modèle centré sur l’entreprise à un modèle centré sur l’individu et comment l’entreprise peut l’aider à se développer : une demande poussée par la génération Y.

L’étude dévoile alors 6 tendances pour placer le candidat au centre :

1. Culture > Mission

La nouvelle génération s’intéresse davantage à la promesse d’apprentissage qu’à une mission précise. Les valeurs et l’ambiance au travail sont plus importants qu’un plan de carrière.

2. Aller chercher les talents où ils sont
3. Utiliser vos données pour les repérer
4. Agilité et rapidité

Il est primordial de s’adapter à la nouvelle génération qui est habituée à l’instantanéité. Les recrutements sur 4 mois sont décourageants car indicateurs de la lourdeur des process dans une entreprise

5. Chacun est unique, oubliez le CV standardisé
6. Utilisez vos ambassadeurs

Le cooptage possède deux avantages : vos employés deviennent vos meilleurs ambassadeurs et vos candidats se sentent épaulés.

Attention, une fois le recrutement fait, il s’agit de fidéliser cette génération.

Une génération qui, rappelons-le, est avide d’apprentissage et demande un environnement flexible et collaboratif où l’on partage entre les différents services ouvertement.

Et si l’innovation collaborative permettait de prendre le relai ?

On passe ainsi d’une expérience « candidate centric » à la suite logique : « employee centric »

 

Passez à l'innovation collaborative !

Maximilien Costet